MENU
ESPACE MEMBRE >>>
AU JARDIN
AU POTAGER
PUBLICITES
PROTECTION DES PLANTES
A LA MAISON
UTILITAIRE
DIVERS
PUBLICITES

Protection des plantes


Les produits toxiques

LES PRODUITS TOXIQUES


I LOI SUR LE COMMERCE DES TOXIQUES (Suisse - CH)

Nous avons en Suisse, depuis 1969, une loi federale qui regle le commerce
des toxiques. Cette loi touche de près à l’horticulture, car elle s’applique aux
produits antiparasitaires et à toutes les autres matières auxiliaires utilisées en
agriculture.

Le commerce des toxiques est non seulement l’affaire des vendeurs, mais
aussi celle de toutes personnes qui désirent acheter ou utiliser de tels produits.
Nous devons donc nous y soumettre

2 CLASSES DE TOXICITE
(Suisse - CH)

Afin de déterminer le danger que représente un produit, les toxiques sont
repartis en 5 classes de toxicite Cette classification est basee sur les valeurs
de la Dose Létale 50 ( DL 50)

La DL 50 est la quantité de produit dispensé en 24 heures dans les essais sur
animaux, qui provoque une mortalite de 50 % dans les 5 jours Elle se calcule
en mg. de produit par kg. de poids vif d’animaux.
    moins de 5         mg/kg    classe I
    de 5 à 50            mg/kg    classe 2
    de 50 à 500        mg/kg    classe 3
    de 500 à 2000    mg/kg    classe 4
    de plus de 2000    mg/kg    classe 5

Il existe une classe de toxicité 5S qui groupe les produits de classe 5 dont la
vente peut se faire en libre service.


3 CARACTERISTIQUES DES TOXIQUES



Tout utilisateur de produits toxiques doit connaître ces caracteristiques Elles
sont expliquees dans le feuillet 11030 de la CNA

4 DELAI D’ATTENTE


Afin de proteger le consommateur, le service federal d’hygiene publique oblige
le cultivateur a respecter un delai d’attente

Ce delai correspond a la duree pendant laquelle un produit ne doit pas être
consomme, a partir du jour du traitement Ce delai d’attente est en general de
3 semaines Si il est plus court ou plus long, ce delai est inscrit de façon lisible
sur l’emballage du produit toxique

5 CONCENTRATION MAXIMALE


Les fruits et legumes mis en vente sur le commerce sont regulierement contrô-
les La quantite de residus de pesticides est analysee et comparee a une liste
des Concentrations Maximales Autorisees sur les denrees alimentaires

Si la concentration trouvee sur les fruits ou les legumes est plus grande que
celle de la liste, la marchandise est détruite ou retournée au producteur. Celui-
ci risque egalement une amende

En respectant les prescriptions et les doses d’emploi de maniere scrupuleuse
et en respectant le delai d’attente, le cultivateur a toutes les chances de mettre
sur le marche des denrees dont la concentration en residus ne depasse pas
les normes autorisees

6 TOXICITE AlGUE ET TOXICITE CHRONIQUE


La toxicité aigue


Elle s’observe lors d’un traitement antiparasitaire L’utilisateur a absorbe acci-
dentellement Une forte dose de produit.

Les classes de toxicité renseignent les cultivateurs sur les risques de toxicité
aigué.

La toxicité d’un produit influence son délai d’attente, qui correspond au délai
necessaire entre l’application du produit et la consommation de la culture

Notons que certain produit très toxiques sont carrément interdits en horticulture
non ornementale (Temick par exemple)

La toxicité chronique


Elle s’observe apres plusieurs absorptions repetees d’un produit toxique Elle
concerne surtout les consommateurs

Il existe la notion de DJA, soit la Dose Journalière Acceptable d’un produit en
dessous de laquelle ce produit n’est pas considéré comme dangereux.

Les concentrations maximales autorisees tendent a reduire le risque d’une toxi-
cite chronique

Elle est influencee par la “remanence” d’un produit, soit sa duree de vie

7 COMPOSITION DES PRODUITS DE TRAITEMENTS


Les produits de traitements ne s’utilisent que tres rarement a l’etat pur Pour
diminuer la toxicite et pour faciliter l’epandage du produit sur la culture, le fabri-
cant ajoute dans sa preparation d’autres produits qui n’ont pas d’action toxique
sur les ravageurs ou sur les maladies

On distingue donc:


La matière active est une matière de base qui donne l’effet toxique sur les
ravageurs ou sur les maladies.

Le support est une matière qui, une fois mélangée à la matière active, permet
d’effectuer un dosage plus facile. En répartissant ou en diluant la matière acti-
ve, le fabricant rend aussi son produit moins toxique

L’adhésif améliore la fixation de la matière active sur les parties traitées de la
plante

Le mouillant en diminuant la tension superficielle de l’eau, contribue a etaler la
matiere active sur toutes les parties de la plante Il est tres important lorsque
les feuilles laissent “glisser” l’eau ou lorsqu’elles sont fortement poilues.

L’emuglateur, appele aussi emulsif, rend stable le melange d’un liquide inso-
luble dans l’eau, par exemple le melange d’une huile minerale dans l’eau

Le suspensif est une substance qui augmente la stabilite des particules solides
dans l’eau du traitement en les maintenant en suspension

On utilise fréquemment le terme de: “préparation commerciale”. C’est en
quelque sorte la marque commerciale donnee par une maison de produits anti-
parasitaires a une matiere active additionnee ou non d’autres matieres Une
même matiere active peut avoir autant de noms de preparataons commerciales
qu’il y a de maisons qui vendent cette matiere active

Alaxon D (prof) 25% Diazinon
Basudine (prof) 25% Diazinon
Diazinon    Gesal anti insecte (amat) 5% Diazinon
Belrose (amat) 5% Diazinon

Voir les sujets relatifs sur notre forum

Voir les autres

Commentaire :

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article !

Connection pour pouvoir réagir au sujets :

Inscription & avantages d'une inscription

CALENDRIER
RECHERCHE PLANTES
FOCUS
Pas d'image
PUBLICITE
FLUX RSS
Bientôt disponible ...